Auto-entrepreneur en esthétique : trois choses à savoir à propos

L’esthétique du corps consiste à entretenir le corps entier et le visage à l’aide de produits adaptés. Les hommes comme les femmes peuvent exercer ce métier et pendant que certains l’exercent en institut, d’autres se déplacent à domicile. Le domaine vous intéresse ? Voici trois informations importantes qui peuvent vous aider.

Quelles sont les conditions d’accès à la profession d’esthéticienne ?

Certaines personnes se lancent dans le domaine sans suivre de formation préalable. Il vaut mieux ne pas procéder comme cela et suivre des formations dans le domaine. Les diplômes qui ouvrent l’accès au métier d’esthéticienne sont :

  • le BP esthétique-parfumerie-cosmétique,
  • le BTS MECP esthétique-parfumerie-cosmétique,
  • le CAP esthétique-parfumerie-cosmétique,
  • le Bac professionnel esthétique-parfumerie-cosmétique,
  • le BM esthéticienne-cosméticienne.

Après avoir obtenu l’un de ces diplômes, l’esthéticienne devra exécuter plusieurs missions. Notez que le salaire d'un auto entrepreneur en esthétique n’est pas fixe.

Quelles sont les missions de l’esthéticienne ?

Les missions de l’esthéticienne tournent autour des soins et de l’entretien du corps. Elle s’occupera de rendre la peau et le visage de ses clients propres à l’aide de plusieurs procédés. Parmi ses services, on retrouve les massages, l’épilation, les soins du visage et du corps, la pédicure-manucure et même le maquillage.

L’esthéticienne cosméticienne fabrique des produits cosmétiques (pommades, lait du corps, lait d’entretien du corps, gommage…). Elle conseille également ses clients sur le meilleur traitement qui convient à leur corps et à leur visage et sur la manière de les entretenir.

Combien une esthéticienne auto-entrepreneure ?

Les esthéticiennes débutantes dans le métier gagnent généralement le S.M.I.C. Mais en fonction de leur diplôme, le salaire peut augmenter. Les revenus de l’esthéticienne auto-entrepreneure ne sont pas fixes et varient selon l’affluence des clients. Mais l’auto-entrepreneuriat est préférable, car l’esthéticienne gagnera plus que celle qui travaille en institut. De plus, si elle réussit à se créer une clientèle de haut standing, son affaire prospérera à une vitesse incroyable.