Garde alternée : qu'est-ce que c'est concrètement et comment ça marche ?

L’arrivée d'un enfant est l'une des plus belles joies qu'un couple puisse vivre. L'évolution de l'enfant, les premiers pas, tous ces moments remplissent le cœur des parents d'amour et de joie. Il se trouve que, de nos jours, il est courant que les parents ne soient plus mariés. Cependant, si les parents du mineur ne vivent pas ensemble, comment est constitué le domicile de l'enfant ? Certains parents, après analyse des options disponibles, proposent l’instauration de la garde alternée.

Qu'est-ce que c'est et quel est son but ?

Comme son nom l'indique, la garde alternée est l'alternance de la présence de la mère et du père dans la vie de l'enfant, dont l'objectif de cette option est qu'il y ait une plus grande coexistence des enfants avec les parents. Ainsi, la garde alternée a pour but de donner aux parents la même possibilité d'éducation et de responsabilité vis-à-vis de leur enfant. 

Et les frais de scolarité ? Si vous n'avez pas établi d'accords séparés sur les frais de scolarité, ceux-ci devront également être payés par les deux parents. Et pour plus de précisions concernant les frais scolaires en cas de garde alternée, vous pouvez voir le site.

La garde alternée est donc lorsque chaque parent reste avec l'enfant pendant un temps déterminé, avec toutes les responsabilités et tous les droits, en respectant le principe de l'intérêt supérieur de l'enfant. Si la garde alternée est convenue, les deux parents continuent de participer à parts égales aux soins personnels de l'enfant. Bref, les parents s'occupent de l'enfant complètement sans changement. 

Différences entre la garde alternée et la garde partagée

Il est possible que malgré la lecture du texte, vous confondiez encore la garde alternée avec la garde partagée. En garde partagée, il y a une répartition égale du temps et des responsabilités, tandis que la garde alternée assure à celui qui est en possession de l'enfant une autonomie totale pour prendre des décisions concernant sa vie, sans nécessairement consulter l'autre parent. Ici, la division n'est pas le nombre de jours avec l'enfant, mais la prise de décision. Quel que soit le nombre de jours, les décisions sont prises avec le même pouvoir décisionnel vis-à-vis des deux.